Comment les livres augmentent notre autorité et notre leadership avec Azul Terronez – ecrire un livre professionnel

Pat Flynn: Une des choses que j'aime faire dans mon entreprise est de lever le rideau et de partager avec vous de nombreuses coulisses et les processus que je suis en train de réaliser pour atteindre certains de nos objectifs. Parfois, c’est une victoire; parfois, c'est un échec; mais à chaque fois, ce sera une leçon pour vous. C’est la raison pour laquelle je continue à faire ce que je fais, et pourquoi je continue à expérimenter et à essayer de nouvelles choses. J'écris des livres depuis plusieurs années maintenant. Merci à tous ceux qui ont soutenu mon livre précédent, Va-t-il voler?, et l’a aidé, en tant que livre auto-publié, à devenir un best-seller du Wall Street Journal. Au cas où vous ne l’auriez pas encore entendu, mon prochain livre sortira enfin. C'est appelé Superfans, et il sortira en août de cette année, au moment de la publication de cet épisode, environ un mois plus tard.

Je voulais faire venir mon coach en rédaction de livre, Azul Terronez, qui a été très, très vital dans le processus d’écriture de mon livre précédent, Va-t-il voler?Pour parler beaucoup du processus de rédaction d'un livre, oui, mais surtout, comment, en tant que leaders d'opinion – c'est vous qui écoutez -, nous pouvons mettre en œuvre une stratégie de livre qui consiste à ne pas simplement écrire un livre, car vous avez un message à partager. C’est un élément important, évidemment, mais en quoi le livre joue-t-il un rôle dans la croissance de notre entreprise, de notre autorité, et comment peut-il nous aider à monter sur les scènes et à recevoir plus de propositions de livres, et ce genre de choses? .

Je voulais faire venir Azul parce qu'il occupait une place primordiale dans mon parcours d'écriture et que, avec la sortie de mon nouveau livre, je voulais simplement amener les gens à partager avec vous, dans les coulisses, mon approche actuelle de l'écriture de livre et la prise d'Azul . Parce que lui et son partenaire Steve aident maintenant les leaders d'opinion et les acteurs du changement mondial à créer leurs propres livres. Nous allons plonger juste après l’intro. Et c'est parti.

Annonceur: Bienvenue dans le podcast Smart Passive Income. Vous devez travailler dur maintenant pour pouvoir profiter des avantages plus tard. Et maintenant, votre hôte, il est le co-inventeur du SwitchPod, Pat Flynn.

Tapoter: Quoi de neuf tout le monde? Pat Flynn et bienvenue à la session 379 du podcast Smart Passive Income. Je m'appelle Pat Flynn, je suis ici pour vous aider à gagner plus d'argent, à gagner plus de temps et à aider davantage de personnes. Aujourd’hui, nous parlons de livres. Que vous ayez déjà écrit un livre ou êtes en train d’écrire un livre, ou même que vous commencez juste à penser à l’écriture d’un livre, cela vous sera utile. Nous faisons venir mon entraîneur en rédaction de livres, Azul Terronez, qui a juste un parcours incroyable. Il était un ancien enseignant et a même eu une conversation TED qui a été vue plus d’un million de fois, ce qui n’est pas directement lié à l’écriture de livres, mais il ya tellement de choses à déballer ici. Je suis vraiment excité.

En outre, comme je l’ai dit plus tôt, très enthousiasmé par mon prochain livre, Superfans, ce qui, à mes yeux, sera un avantage énorme pour ceux d'entre vous qui débutent, en particulier dans votre entreprise. Toutefois, même si votre entreprise est en activité depuis un moment, nous sommes toujours à la recherche de nouvelles stratégies et de nouveaux moyens d’aider à la croissance de notre entreprise. À mes yeux, je mets le pied à terre: le meilleur moyen de développer votre entreprise est de ne pas se concentrer sur le nouveau trafic, mais de payer pour les annonces, etc. il se concentre déjà sur les personnes qui font déjà partie de votre marque, même si ce n’est qu’une seule personne, et l’aide à devenir un fan. Parce que, lorsqu'ils deviennent un superfan, ils commencent à développer votre entreprise pour vous sans même que vous essayiez. C’est ce qui s’est passé avec Smart Passive Income au fil des ans. J'ai les meilleurs fans au monde et mon objectif est que vous trouviez les meilleurs fans au monde pour vous aider à développer votre activité de manière organique et vraiment amusante. C'est ce que Superfans est à propos.

Si vous voulez obtenir ce livre et le précommander, et me soutenir maintenant, tout ce que vous avez à faire est d'aller à YourSuperfans.comet vous pouvez pré-commander le livre. Vous pouvez y envoyer votre reçu et nous vous proposerons des bonus comme le livre audio. C’est vrai, je donne en fait le livre audio à toute personne qui le précommande déjà avant le 13 août. Allez donc sur YourSuperfans.com, suivez les instructions et vous serez prêt à l’installation. Merci à tous ceux qui ont déjà soutenu ce livre. J'ai hâte de voir comment ça se passe en août

Mais pour l’instant, nous allons parler d’écriture de livre et de publication de livre, et comment ces livres peuvent nous aider à atteindre nos objectifs en tant que chefs d’entreprise, non seulement pour diffuser le message, mais également pour développer notre marque. Et aidez-nous à franchir plus d'étapes, à écrire davantage de livres, à multiplier les opportunités et à aider davantage de personnes. Voilà toute l'histoire. Plongez dans le droit. Voici Azul Terronez de Né pour écrire et AuteursWhoLead.com. Et c'est parti.

Azul, bienvenue dans le podcast Smart Passive Income. Merci beaucoup de me rejoindre aujourd'hui. C’est un tel honneur que vous soyez ici aujourd’hui.

Azul Terronez: Pat, merci beaucoup. Je suis ravi d'être ici.

Tapoter: C’est long à venir. Beaucoup de gens ont déjà entendu votre nom auparavant, et pour ceux qui ne le savent pas, je voudrais bien que vous expliquiez un peu qui vous êtes, ce que vous faites, quel est votre travail, quelle est votre superpuissance. Je voudrais parler un peu de la manière dont vous êtes arrivé ici parce que le voyage a été intéressant. Et plus que cela, je veux m'assurer que nous traitons de votre importance et de votre vitalité pour mon entreprise, ainsi que du travail que vous avez accompli avec mes livres, car vous aidez les gens à les écrire. C’est vraiment formidable ce que vous avez pu faire pour moi et pour tant d’autres personnes qui les aident à diffuser leur message, à devenir davantage un leader et une autorité dans leur espace. Nous allons entrer dans cela, et assurez-vous de rester, car nous allons avoir beaucoup de discussions importantes sur pourquoi un livre pour votre leadership, comment il peut vous aider dans votre entreprise, comment il s'intègre dans votre plan d'affaires, et toutes ces grandes choses. Mais mec, tu aurais dû être sur route il y a longtemps. Je suis tellement heureux que vous soyez ici. Comment définiriez-vous ce que vous faites maintenant?

Azul: Quand les gens me demandent ce que je fais, je dis: "Je suis un chuchoteur de livre." Ils disent souvent: "Qu'est-ce que c'est?" Je dis: "Eh bien, j'aide les gens à trouver le message de leur livre et à faire en sorte qu'il soit né. comme il est censé l'être pour qu'ils puissent construire leur marque, amplifier leur activité et réaliser plus de ventes dans la vie. "

Tapoter: J'aime ça. Le livre murmure. C'est super.

Azul: Ouais.

Tapoter: Ce est tellement cool. Mais vous n’avez pas toujours écrit de livres. Que faisiez-vous avant d'écrire des livres et d'aider d'autres personnes à écrire des livres?

Azul: Vous savez, lorsque nous nous sommes rencontrés pour la première fois, j'étais enseignant à l'école. J'ai passé vingt-quatre ans en tant que directrice, enseignante et enseignante d'université pour éducateurs. Je cherchais un moyen de faire une transition, et c’est comme ça que j’ai croisé votre chemin et commencé à lire votre blog, vraiment, en 2008, quand j’ai commencé à comprendre ce qu’est cette chose appelée revenu passif. Honnêtement, je ne savais pas vraiment ce que je faisais, et c’est ainsi que j’ai commencé à vous suivre et à apprendre de vous et de gens comme vous parce que j’ai eu tant de difficulté à trouver quelqu'un que je puisse faire confiance à leur intégrité. C’est la chose qui a résonné avec moi avec vous. En tant qu'enseignant, j'étais capable d'apprendre, je voulais juste apprendre des bonnes personnes. Je me souviens en particulier que vous participiez à une percée commerciale en un jour, ce que vous avez fait avec Chris Tucker, des événements en direct en personne, et je vous suivais sur les réseaux sociaux, et vous aviez posté: «J'ai encore un de ces événements événements en personne. Je ne l’affiche pas ailleurs qu’ici, et il y a un lien, cliquez pour acheter. »Et je l’ai fait. Je l'ai acheté. Je n'avais pas l'argent et j'ai acheté la chose, puis j'ai lu plus attentivement que vous devez montrer à votre entreprise, quel est votre site Web, quel est votre modèle, soyez prêt à vous asseoir sur la sellette, et j'étais terrifié parce que Je n'avais rien de tout ça.

Je savais que j'avais une idée de livre en moi et je pensais: «Vous savez quoi? Je vais finir ce livre. Il me reste environ trente jours avant cette percée commerciale en un jour, et je vais l'écrire et poster chaque jour pour me tenir responsable, et terminer ce livre dans trente jours. »Et je me suis présenté le jour de l'événement avec le livre fait. C’est la seule chose avec laquelle je devais me présenter. Je pense que c’est ce qui a tout déclenché parce que les gens ont commencé à demander: «Comment avez-vous fait cela?

Tapoter: Je me souviens que parce que vous étiez l'un des étudiants avec qui nous étions, «attendez, qu'est-ce que vous faites ici?» Ce n'est pas que nous ne voulions pas que vous soyez là, mais Chris animions cet atelier intitulé La percée commerciale d'une journée. Atelier, quinze à vingt étudiants ont payé pour venir ici, prendre place sur la sellette et les aider à adapter leur activité existante. Ce n’était pas là pour les gens de trouver leur place, ou de savoir comment commencer; c'était littéralement: «D'accord, tu as commencé. Voyons l’échelle. Décomposons votre entreprise existante et reconstruisons-la encore mieux. »C'était votre point de mire, et vous nous avez dit que vous n'aviez pas d'entreprise, et même lorsque vous vous êtes inscrit, vous n'aviez pas rien, mais dans un mois, vous avez écrit ce livre. Nous étions tous époustouflés: «Tout le monde ne peut pas faire ça. Comment as-tu fais ça?"

Nous avons commencé à vous poser beaucoup de questions, mais nous avons ensuite commencé à vous demander des choses comme: «Que voulez-vous? Comment voulez-vous progresser à partir d'ici? »Vous avez écrit ce livre. C'est appelé L'art de l'apprentissage: comment vous frayer un chemin dans n'importe quelle industrie, trouver un mentor et faire une tuerie en faisant ce que vous aimez. C’est un livre magnifiquement écrit. J'ai fait une critique à ce sujet sur ma chaîne YouTube avant. Il est disponible sur Kindle et sur le livre de poche, et je le relierai dans les notes de la série, bien sûr, mais dites-moi ce qui vous traversait la tête à ce moment-là. Vous avez écrit ce livre, vous saviez que vous l'aviez en vous, mais comment ce livre a-t-il fini par vous aider et comment vous a-t-il aidé à déterminer votre prochaine destination? [Disclaimer complet: En tant qu'affilié, je reçois une compensation si vous achetez via ce lien.]

Azul: Eh bien, j'ai été époustouflé par le calibre des personnes siégeant dans ce groupe. Si vous pensez à tous les gens qui se trouvent là-bas et où ils se trouvent aujourd'hui, c'était en 2014, je pense, et ils étaient déjà à peu près à la tête d'une entreprise à six chiffres ou en voie de le devenir, et beaucoup d'entre eux ont catapulté. Mais pour moi, ne sachant pas quoi faire, je ne m'en suis pas rendu compte. . . Et vous aviez demandé quel genre de chose pouvais-je faire. Je pensais que je rédigerais un programme pour les enseignants. Je ne savais pas que ce serait un combat difficile: écrire un livre, avoir confiance en soi pour le faire et savoir quoi dire. Je ne connaissais tout simplement rien des affaires en ligne, mais je connaissais beaucoup pour aider les rédacteurs, pour structurer l'écriture, pour trouver le message et pour l'écouter parce que je passais beaucoup de temps à l'écoute. Principalement parce que je suis dyslexique, l’école a donc toujours été difficile. J'ai raté l'anglais de première année à UCLA. Je devais le reprendre. J'ai toujours eu du mal à lire, même en troisième année, alors écrire était difficile.

J'avais quelque chose à mon avantage, à savoir que j'étais très bon pour écouter les choses entre les deux. Je pense que c’est ce que les gens ont commencé à me demander: «Pourriez-vous m'aider à écrire mon livre?». Je ne savais pas que cela serait utile. Cela ne m'a jamais traversé l'esprit. C’est la chose qui a en quelque sorte suscité l’idée. Plutôt que de se concentrer sur L'art de l'apprentissage, c’est ce que j’essayais de faire, je veux suivre les gens qui font ces choses et les servir, et c’est ça l’apprentissage, le service. Tant de gens essaient de prendre quelqu'un comme «Peux-tu me guider? Pourriez-vous me montrer? », Mais j’ai pensé:« Waouh, si nous pouvions simplement servir les personnes qui nous tenaient à cœur, nous pourrions vraiment apprendre », et c’est ce que j’étais là pour faire. Pour moi, c’est pour moi que c’est le fait de constater que nous avions un besoin de personnel que je pourrais peut-être combler.

Tapoter: Et vous aviez définitivement prouvé cela avec ce livre, puis vous avez commencé à avoir plus de gens qui vous demandaient de l'aide pour leur livre, y compris moi.

Azul: Droite!

Tapoter: C'était à l'époque de l'histoire d'origine de Va-t-il voler?, mon livre paru au début de 2016, et j'ai contacté Azul, et nous avons décidé de travailler ensemble pour m'aider à travers ce livre. C'était après un essai et un échec d'essayer de le faire moi-même. Je ne savais pas comment m'y prendre. Oui, j'avais déjà écrit un livre avant celui appelé Allons y. Mais c’était plus un mémoire, c’était plus basé sur une histoire personnelle, ce n’était pas un livre de type enseignement commercial, un livre d’information que je voulais créer. En fait, ce n'était vraiment pas bien défini à ce stade. C'était la première chose pour laquelle vous m'avez aidé.

Ramenez-nous à Barnes & Noble et l'exercice que vous m'avez expliqué m'a vraiment ouvert les yeux pour m'aider à déterminer quel était le livre que je devais écrire. Parce que ce n'était certainement pas appelé Va-t-il voler? et il n’a certainement pas atterri sur l’idée derrière Va-t-il voler?, qui consistait à aider les gens à valider leur idée d’affaires pour le moment. Quand j'ai commencé à travailler avec vous, c'était vraiment une séance de brainstorming. J'aimerais que vous nous disiez comment cela s’est passé et comment, même ceux d’entre nous qui écoutons à la maison, peuvent faire cet exercice tout de suite après.

Azul: Oui, oui. En réalité, il s'agissait de vider votre tête parce que vous aviez tellement d'idées. Je me souviens, nous nous sommes rencontrés chez Barnes & Noble pour nous inspirer, puis nous avons discuté de vos idées. J’ai dit: «Eh bien, pourquoi ne pas simplement vous vider la tête sur un bout de papier? Comme une carte visuelle de ce que vous pensez que ce livre pourrait être, ce qu'il pourrait être. "Quand nous nous sommes arrêtés, et vous avez dit:" Je pense que c'est ça. "Et il y avait tous les sujets que Pat Flynn pourrait peut-être enseigner, à savoir: le podcasting, le marketing d'affiliation, le marketing en ligne, les entreprises, la croissance d'un public, tout cela, et votre vision était que vous vouliez être une encyclopédie pour tout ce qui est en ligne. Nous avons dit: «D'accord, peut-être le livre pour les nuls, à certains égards, que l'autorité de Pat Flynn serait partagée par tout cela."

Mais alors que nous marchions, je me souviens de vous avoir demandé: «Pat, est-ce que les gens lisent encore des encyclopédies?». Je me souviens que vous aviez dit: «Euh, je ne crois pas?». Je me dis «Euh». La chose est que vous devez voir le livre avant qu'il ne soit écrit. Vous voyez en quelque sorte "Qu'est-ce que c'est?" Parce que si vous vous y précipitez trop, vous investissez beaucoup de temps et d'énergie dans un livre qui ne vous servira peut-être pas et qui, finalement, ne servira peut-être pas le public. comme tu veux. C’était un grand pas en avant dans ce processus de le décompresser avant de commencer à l’écrire et de plonger dans un aperçu, je pense que c’était important. Et ensuite, vous appliquez votre propre style, décidez d’utiliser Post-Its et décidez de les coder par couleur, puis décidez de déplacer les éléments. Je pense que cela était également important, si les gens réalisaient que vous pouviez voir les choses de manière visuelle. peut les déplacer de différentes manières, par exemple en utilisant des fiches ou des post-it. Je pense que Jon Vroman de Front Row Factor a utilisé un grand tableau blanc. Les gens utilisent différentes méthodes, mais la façon visuelle de cartographier le livre a été le premier endroit où nous avons commencé.

Tapoter: Ouais. Après cette idée d’encyclopédie, vous m'avez demandé et mis au défi, et c’est ce qui fait de vous un si bon entraîneur. J'ai beaucoup d'inspiration sur la façon d'entraîner les gens de votre part et sur la façon dont vous m'avez encadré tout au long du processus de préparation des livres, car vous n'avez jamais, jamais, dit: «Faites ceci» ou «Je pense que c'est la voie que vous suivrez. devrait descendre. »Vous m'avez posé des questions tout le temps. Je ne pense pas que vous me disiez quoi faire, mais vous me poseriez des questions pour que je sache ce que je devais faire. Une de ces premières questions que vous avez posées était: «Comment voulez-vous que ce livre vous serve, vous et votre auditoire?». C’était une question tellement importante à poser, et c’est quelque chose que bientôt tout auteur, tout auteur de livre devrait être capable de répondre avant même de plonger dans le sujet.

Pour répondre à cette question à l'époque, je me souviens, comment puis-je vouloir que ce livre serve mon auditoire? Je veux que ce soit une réponse à certains de leurs plus gros problèmes et à leurs questions. C'est alors devenu très clair pour moi. Eh bien, laissez-moi comprendre quels sont leurs plus gros problèmes à l’heure actuelle, et c’est ce qui a motivé une enquête réalisée en 2014, au cours de laquelle j’avais posé des questions telles que: «Quel est votre principal défi en matière de création d’entreprise? logiciel sophistiqué; un appelé SurveyMonkey, cela nous permettait d’avoir une réponse différente, «Si cette réponse, alors répondons à cette question», et ce genre de choses, mais la question la plus importante était celle qui s'adressait aux personnes qui venaient de commencer, qui constituent la majorité de mon public: Qu'est-ce qui vous inquiète? Avec quoi luttez-vous? Quel est le grand défi pour vous?

La réponse que j’ai eue, de tant de manières différentes, mais qui se résumait à la même chose était: «Je ne sais tout simplement pas quelle idée d’aller de l’avant. Comment savoir si c’est la bonne idée? Comment puis-je m'assurer de ne pas gaspiller mon temps et mon argent? "Ce libellé exact est devenu le slogan du livre:" Comment tester votre prochaine idée d'entreprise pour ne pas gaspiller votre temps et votre argent ". Le titre nous en avons parlé un peu plus tard, mais c'est comme ça que j'ai su: «D'accord, c'est le problème que je dois résoudre."

J'ai envisagé, grâce à vous, lorsque vous avez demandé: «Comment vous attendez-vous à ce que les gens réagissent en lisant ceci? Comment voulez-vous qu’ils se comportent après l’avoir lu? »C’est comme si je voulais qu’ils aient l’assurance que l’idée qu’ils ont choisie est celle qu’ils peuvent croire que cela fonctionnera pour eux. Et puis, c’était l’ingénierie inverse: d’accord, comment puis-je obtenir le contenu du livre? Je sais où ils se trouvent, je sais où je veux qu’ils aillent, mais comment puis-je les transformer? Ce fut l'un des premiers moments où j'ai été initié à ce mot, transformation, et cela venait de vous. Nous entendons cela tout le temps à présent, et c’est une si belle façon de penser à tout ce que vous produisez, à la façon dont vous transformez les gens avec, mais je luttais toujours avec le processus d’écriture.

Après avoir déterminé, d'accord, c'était le sujet que j'allais aborder, voici comment cela va être utilisé dans mon entreprise, je n'avais pas une idée aussi claire du futur: «D'accord, c'est comme ça que ça va tourner. dans un cours en ligne », mais j’y pensais de la manière que vous m’aviez dirigée, c’est-à-dire« c’est comme ça que je vais l’utiliser pour servir mon public ». Mais le processus d’écriture était, je veux dire, rappelez-vous combien j'ai eu du mal à écrire? Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises sur le coworking de San Diego, et je me débattais pour obtenir un message: «Bon, je sais où je veux qu'ils aillent, mais comment puis-je les y amener?» Pouvez-vous vous rappeler certaines des manières que vous avez coachées? m'a-t-il permis de déterminer comment et quoi inclure dans ce livre afin qu'il atteigne réellement l'objectif?

Azul: Eh bien, je pense que l’une des choses que vous avez déjà mentionnées, c’est avec quoi je veux qu’ils partent? C’est la chose la plus difficile à propos d’un livre, c’est de le rendre si simple que cela ne se complique pas. Même si vous enseignez à l’intérieur de nombreux éléments, le message doit être le suivant: «est-ce que ça va voler?» Sera-ce la chose qui les aidera à réaliser ce qu’ils espèrent? Je me souviens que lorsque nous avions fait la lecture, nous nous posions la question suivante: «Est-ce que cela aide cette personne?». Je me souviens distinctement. Un jour, nous nous sommes regardés et nous nous sommes dit: «Ce n'est pas parce que cela ne correspond pas. cet objectif. Ça ne les amène pas là-bas, ça commence à aller trop loin. »Le manuscrit que personne ne verra jamais, peut-être, que vous avez écrit au début n’était pas à la hauteur de ce que vous espériez. En outre, le grand pourquoi que vous vouliez, vous vouliez commencer à pouvoir créer vos propres cours, car jusqu’alors, vous ne l’aviez pas fait. C’était aussi une motivation importante, mais aussi terrifiante parce que vous voulez dire: «Cela doit être bon ou juste, pour que je puisse faire pousser quelque chose par moi-même."

Toutes ces pressions que nous nous imposons lorsque nous créons quelque chose ressemblent vraiment à l'art – et je crois vraiment que l'écriture est un art – alors, sachant clairement où vous voulez aller et pourquoi êtes-vous si grand alors que vous écriviez le livre. Certains ajustements ont été faits pour laisser tomber les choses. Parfois, nous créons un excellent contenu qui ne sert pas le but du livre, et c’était un grand aha, je pense, juste le posséder.

Tapoter: C'était. Je me souviens d’avoir écrit quelques chapitres qui ne se sont jamais terminés Va-t-il voler? parce que nous devions, comme c'est qui? Stephen King? Il dit: "Vous devez tuer vos chéris", et même si c'est bien écrit, cela pourrait ne pas servir son véritable but dans le livre. Mais ensuite, vous avez eu quelques bonnes idées comme peut-être que cela peut être un chapitre bonus, ou peut-être un épisode de podcast, vous pourriez parler de ces mêmes choses. Et j’ai fait ça, mais je n’ai jamais dit: «Oh, ça allait en fait être un chapitre dans Va-t-il voler?mais ce n’était pas le cas. »Je pouvais toujours réutiliser ce contenu de différentes manières.

Mais je me souviens de l'époque où j'étais en train d'écrire un livre, et il y avait des moments où je voulais abandonner, Azul, et je me demandais pourquoi j'écris cela. Je savais ce que je voulais, mais je me suis dit: «n’y at-il pas d’autres manières de servir mon public avec cette information? N’existe-t-il pas différents mécanismes pour diffuser ce contenu qui serait probablement plus facile à créer pour moi? Pourquoi un livre? "J'aimerais beaucoup que vous parliez à ceux qui sont dans l'auditoire et qui pensent créer quelque chose pour qu'ils puissent renforcer leur autorité, pour qu'ils puissent parler davantage sur des scènes, pour qu'ils puissent faire tout ce qu'ils font. vouloir faire, et ne sont pas tout à fait sûrs qu'un livre est la voie à suivre. Pourquoi des livres? De toute évidence, vous êtes déjà dans les livres, mais j'aimerais savoir pourquoi, Azul? Pourquoi tout-en-un sur les livres, en particulier?

Azul: Eh bien, je pense que la raison numéro un est que les livres ont des centaines d'années d'histoire. Vous n’avez pas à expliquer à un enfant de quatre ou cent ans ce qu’est un livre. Ils comprennent instantanément. Parce qu'ils ont été écrits, généralement, et organisés par des personnes ayant des connaissances, les gens ont la conviction inhérente que les livres ont une valeur et que ceux qui les écrivent sont importants. Cela signifie-t-il qu'il y a beaucoup de mauvais livres? Oui, c’est le cas, mais cela n’empêche pas qu’un aussi grand nombre de personnes essaient d’écrire des livres, mais que si peu de personnes les publient. Même s'il semble que tout le monde ait l'air d'écrire un livre, je pense que le New York Times de 2008 a publié un article disant que 81% des Américains déclarent avoir un livre à l'intérieur d'eux, mais seulement 3% en réalité jamais fini un manuscrit, qui est un très petit pourcentage, non?

Tapoter: Oui, même.

Azul: Et vous savez, parce que vous avez terminé un livre et que vous vous êtes rendu compte «Ce n’est pas ça», et la plupart des gens abandonneraient probablement, mais vous n’avez fait que passer. Mais sur ces trois pour cent, seuls trente pour cent de ceux qui ont terminé un manuscrit sont publiés, alors vous faites vraiment partie d'un groupe d'élite si vous écrivez un livre. Ce serait très différent. J’ai pris part à cette avancée d’un jour sur les affaires et j’ai dit: «Hé, j’ai écrit vingt billets de blog en trente jours.» Je ne pense pas que cela aurait eu le même impact.

Tapoter: Non.

Azul: Parce que la perception des livres a une valeur bien supérieure. C’est une façon de développer l’autorité et vous n’aurez pas à regrouper les messages autour de ce qu’est un livre; vous pouvez vous concentrer complètement sur votre message. Parce que les gens, même s’ils ne lisent pas votre livre, s’ils peuvent en parler, cela vous donne de l’autorité. Pensez à tous les livres que vous avez achetés et que vous aviez l’intention de lire, et que vous aviez prévu de faire, mais vous ne l’avez toujours pas fait, mais vous pouvez même en parler parce que c’est dans la conversation populaire. Mais ces livres ont toujours une valeur, même s’ils ne lisent pas tout le contenu à cause de la nature même du livre.

Tapoter: J'ai cette question, et je pense que beaucoup d'autres le font: si nous écrivons un livre, comment pouvons-nous savoir s'il réussit? Je pense que nous savons tous que la plupart des livres ne se retrouvent pas sur la liste des meilleures ventes du New York Times, et pour certaines personnes, c’est un échec, ce qui est regrettable car votre livre peut faire des choses étonnantes même sans être sur les listes. J'ai eu beaucoup de chance et encore une fois, je ne saurais trop vous remercier, Va-t-il voler?, cette Va-t-il voler?, après sa première semaine, a fait du Wall Street Journal Bestseller un livre auto-publié. Tout d’abord, je ne savais même pas que c’était possible. Cela a été l'un des moments les plus heureux de ma vie à voir cela, et bien sûr, encore aujourd'hui, le livre est en train d'être lu. Je reçois toujours des tweets, qui sont maintenant disponibles dans neuf pays du monde, dans différentes langues. Il a continué à continuer, et je pense que cela montre à quel point nous avons travaillé au début. Mais je pense que différentes personnes ont des objectifs différents, en particulier des dirigeants qui s’efforcent de servir leur public de différentes manières et avec des objectifs différents. Quels sont les avantages d'écrire un livre au-delà de l'autorité? Oui, nous obtenons cette autorité avec un livre, mais quelles sont les choses spécifiques que nous pouvons nous attendre, et comment pourrions-nous sinon utiliser un livre dans notre entreprise pour aider à diffuser notre message encore plus loin que le texte?

Azul: Eh bien, certainement numéro un, Amazon étant l'un des principaux moteurs de recherche au monde, il est plus facile à consulter. Vous vous présentez plus souvent lorsque les gens recherchent leur problème, ce qui est généralement ce qu’ils font quand ils cherchent un livre, c’est la résolution de leur problème. C’est définitivement un. Il existe plusieurs façons de livrer un livre. Vous pouvez créer un livre audio. De plus en plus de gens, au fil des années, utilisent des livres audio pour consommer du contenu. C’est un autre flux de revenus. Et comme vous l'avez dit, ils peuvent être traduits dans plusieurs langues. Même si le marché peut être saturé dans un créneau dont vous faites partie, dans d’autres pays, cela peut être un vide complet.

Il y a tellement de possibilités. Et puis, comme vous le savez, le contenu du cours peut être créé, il est possible de parler, et je veux que les gens se souviennent, j’étais un enseignant. Je n'étais même pas sûr d'avoir une idée d'entreprise. Et ce n’est pas avant que des gens comme vous n’ont commencé à dire «j’aimerais vraiment aider», je me suis dit: «Waouh, je suis comme tous ces gens dans le groupe de Pat. Je suis l’un d’eux qui n’a jamais gagné plus de cinq cents dollars en ligne et ne sait pas si c’est la bonne idée. »Et la validation que j’ai obtenue est que j’étais sur la bonne voie. Ainsi, cela vous amène des gens d’une manière qui vous établit comme une autorité qui a accompli de grandes choses. J'ai été invité à parler à un TEDx. Je n'ai même pas eu à postuler. C'était une victoire énorme car l'introduction pouvait être faite: «Je veux vous présenter Azul. C’est un auteur. »Ils n’ont pas précisé le nombre de livres vendus ou le nombre de clics sur son site Web. Ils voulaient vraiment savoir qu'il était digne de confiance. Cela a conduit à plusieurs discours liminaires pour lesquels je suis payé. Donc, je pense qu’il a beaucoup d’endroits où aller une fois qu’il est écrit, y compris plus de livres, plus d’opportunités pour d’autres choses.

Tapoter: Maintenant, est-ce quelque chose auquel vous pensez en écrivant un livre? Recommanderiez-vous que «mon objectif avec ce livre soit d’être sur une scène TEDx» et que vous développiez en quelque sorte tout ce plan? Ou est-ce quelque chose que vous écrivez simplement la meilleure chose que vous pouvez, et vous le mettez là-bas, et vous vous croisez les doigts, et espérez le meilleur? Combien de planification pouvons-nous réellement faire pour notre avenir avec un livre en tête?

Azul: Je pense que si vous considérez votre livre comme votre marque, je dis aux gens: «Pensez que ce livre est votre moment de transformation.» Si vous le considérez comme une transaction, c'est-à-dire: «Je sais des choses, je vais vous dire des choses. , "Alors cela finit par être très superficiel et les gens ne s'en souviennent pas. Mais si vous organisez une véritable transformation en tant qu'auteur, comme vous le faisiez à l'époque – vous passiez d'un simple revendeur d'affiliés à une personne qui créait un contenu que les gens consommeraient – c'est un énorme changement pour vous. , et vous pensez différemment, alors votre voyage commence à changer. Non seulement cela, mais si vous pensez à un livre, tout ce qu’un livre est vraiment, c’est une conversation de cinq à sept heures, quelle que soit la durée que cela leur prendrait pour lire votre livre. Je dis, regardez, si vous allez avoir une conversation avec quelqu'un, que ce soit cinq minutes dans un salon d'aéroport ou une heure à un dîner, quelle est la conversation que vous souhaitez avoir, à laquelle vous sentez le besoin de s'accrocher , que vous pourriez avoir de multiples façons à plusieurs endroits? C’est pourquoi, lors de la création d’un discours, l’idée de départ est très similaire car vous incarnez l’idée que vous allez posséder.

Donc, pour valider cela, le livre que je lance aussi a été construit sur l’idée de savoir s’il ne s’agissait que d’un discours? Que se passe-t-il si je valide d'abord un livre lors d'une discussion pour voir s'il a des jambes? Pour voir s'il a de la viralité ou s'il a un sens? C’est peut-être une façon de faire les choses, tout comme vous pouvez créer un article de blog qui obtient peut-être une bonne traction. Ce pourrait être le centre potentiel d'un livre. Je pense qu’il est bon de tester ces idées avant de s’engager, car une fois que vous vous engagez, vous devez y être et beaucoup de livres se vendent parce qu’ils sont bien commercialisés, pas simplement parce qu’ils sont bons ou bien écrits.

Tapoter: Oui bien sûr. Et parler de prendre un discours comme une validation et de le transformer en un livre, c’est exactement ce que j’ai fait avec mon prochain livre et le prochain, qui sortira le mois prochain. C'est appelé Superfans, et ceci est basé sur une discussion qui a été faite en 2015. En fait, c'était en 2014. C'était très populaire. On m’a demandé de le faire encore et encore, et encore et encore dans le monde entier. Je l’ai joué en Australie, dans le monde entier, et c’est après avoir parlé de Superfans à San Diego lors de la journée des médias sociaux, un bon ami à moi, Jay Baer de Convaincre et convertir, est venu vers moi. Il était comme: «Pat, mec, c'était tellement bon. Tu devrais en faire un livre.

Je n'avais jamais pensé à ça. J'étais comme: «Oh, eh bien, j'ai déjà prononcé ce contenu dans un discours. C’est là-bas et c’est la façon dont les gens devraient le consommer », mais de toute évidence, un livre peut être tellement plus vaste, plus percutant, et créer de l’autorité et toucher des gens qui ne peuvent pas venir à votre conférence. Je suis vraiment très heureux que vous ayez mentionné cela parce que c’est exactement le même chemin que j’ai emprunté avec ce livre. Je connais beaucoup de gens qui utilisent même des événements en ligne pour tester certaines choses, comme les webinaires et d’autres choses où vous êtes devant un public et où vous pouvez jauger les réactions immédiatement. Parfois, les gens créent des ebooks gratuits comme Michael Hyatt l’a fait avec son ebook gratuit, appelé Vivre en avant, and that turned into a bestselling book down the road. I love that you’re speaking on the idea of validation so you’re not just creating to create, but you’re creating because the audience has already spoken up and said that they’ve wanted to learn more about something. [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through this link.]

Azul: Droite. That validation for the book, “What Makes a Good Teacher Great,” was even though it was eighteen minutes of my life on a stage, it validated how many people all over the world that cared about this topic. It was able to give proof so that I could commit to it. It’s something I care about, it’s something I believe in, so I knew that messaging worked. If you’re not careful, if you just talk about information, it could easily run dry on you.

But you, Superfans—the qualities that you’ve held up, even since that talk in 2014, exemplify who you are. It continues to be who you are. It’s a message that will continually resonate with your followers and for you, so that’s an important way to look at books. Will I keep wanting to have this conversation or will I only care about it for a little bit?

Pat: Droite. Now, speaking of thinking about the future and how a book can play a role in your business, as a leader, as somebody who’s trying to monetize and all those kinds of things, I remember with Will It Fly?, it was a very last minute decision to add the companion course in Will It Fly?. For those of you who haven’t read Will It Fly?, in the first few pages and throughout the entire book, you’ll see call to actions to go to a specific page to get a bonus free companion course, which actually was inspired by a show that I love called Les morts qui marchent.

I don’t know if you even know this origin story, Azul, but I was watching Les morts qui marchent with my wife. We’re pretty big superfans. You’ll see it end up in the book, actually. We go to Les morts qui marchent “Walker Stalker Con,” as it’s called, and we don’t do cosplay just because the fake blood would not travel very well, but other than that. Anyway, we’re big fans of Les morts qui marchent. Before The Walking Dead plays on AMC, they go, “Hey, go to WalkingDeadStorySync.com and you can get your side-by-side experience while you watch this to get some behind the scenes and other stuff.” It’s such a cool experience. I wanted to create that for Will It Fly?, so I set up a Teachable course in a day and a half. It was right before the manuscript was due and we were going to go to print with it, essentially. I set it up and got the URL for it, and just in a day and a half, I built the course in a way where it was structured lesson by lesson, was working in conjunction with the chapters in the book. [Full Disclaimer: I am a compensated advisor and affiliate for Teachable.]

So you can go into the companion course, and you see the images that were in the book, but they’re high res; all the links that were mentioned in each chapter are in each chapter in the course; and then some videos on things that are a little bit more difficult to explain via text. I can’t tell you how many comments I get about that, but more than that, I recently checked the data, it’s thirty-five percent of people who read the book get into that course, and it’s free, but guess what I have now? I have their email address and I can reach back out to them.

It was actually though the emails that I was sending to them on further help with Will It Fly? that inspired me to create my first online course. My first online course was going to be about something else, but this was getting asked about so much because of that direct connection with my readers. Because unless you collect their email, there’s really no way to know who’s reading your book. They asked me for more information and that’s where Smart From Scratch came from. That turned into a lot of confidence that allowed me to build Power-Up Podcasting, et alors 1·2·3 Affiliate Marketing. It really was the start of all that. How soon . . . ? Can we plan for lead capture like that into our book? Is that something we should think about as we are creating content in the book? Because that was truly a last minute thing, and I think it could have been done even better if I thought about it ahead of time.

Azul: Yeah, absolutely. The great thing about Amazon and books that are delivered, you could put links in there. In fact, in Kindle, they don’t prevent you, they encourage you to put links to capture emails. That’s awesome. They want it to be a great experience for their readers. So yeah, for sure, capitalize on that. Draw them off of a platform that doesn’t let you collect their emails and get them. Especially if it’s content that really engages them, that’s important. I know even our mutual friend, Dana Malstaff, when we were working together on her book—because she actually is one of the people I met at one of the One-Day Business Breakthroughs and she wanted to write her book. The thing that I noticed about her is she was a content strategist, and I think her brand was called Expand Your Reach, and she had a podcast, and this whole brand. But she got really passionate during that same visual process where we talked about what is this book that we worked on in that Barnes & Noble.

The thing that I noticed, she had this little image or this little thing about a bucket of love. I said, “What is this, Dana? Why this bucket of love when we’re talking about content strategy?” She had mentioned that she really felt like mothers felt guilty for loving their business as much as their children, or family, or spouse, and they didn’t feel comfortable, but she really wanted them to be boss moms about it. I said, “What is a boss mom?” She went on and on. What happened was she pivoted, and she worked her way into a whole new brand because of the questioning, and because of the deeper understanding. Boss Mom, the book that became her brand of her Podcast, the brand of her blog, and she used it to draw people into her programs as well, just like you did, and has been able to grow a huge audience, and become a strong influencer around women who want to start a business with children at home. [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through this link.]

Pat: Yeah, that’s amazing. I’ve noticed a lot of people who have used their books to create transitions as an announcement and a way to step into a new thing. Superfans is doing that for me a little bit, and I’m not going to reveal exactly how but you’ll hear about it later. But it makes me think of Gretchen Rubin, it makes me think of Sally Hogshead, who each have books that then tie into a quiz that you could take that is their lead magnet. So Sally Hogshead, for example, has a book called Fascinate, where there’s specific types of ways that we each, as a person, can be fascinating to others, and it’s important to know that. It’s like a StrengthsFinder test, but more like, “Well, what makes you interesting? You have to know that so that you can triple down on that and understand how you can best share your superpowers with others.” And it’s really cool. I remember her speaking at Social Media Marketing World, I think it was the very first Social Media Marketing World five or six years ago. She spoke and she was a great storyteller, but it made me want to get her book. But it also made me interested in this test, and I applied for it, and it’s free, but then she started sending me emails and getting me into her ecosystem. It was a really cool, natural, smart, organic way to bring me into her brand, and share these things with me. It was just so fascinating. [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through these links.]

And then there’s other books like Storybrand, which comes to mind, which has a very specific framework that then . . . now people can hire a Storybranded person, sort of certified Storybrand person, to come and “Storybrand” their own website and business, and that’s been really successful. There’s StrengthsFinder that has people who specialize in offering StrengthsFinder tests to others. These are books that are obviously the start of something much bigger. Beyond just wanting to write a book, can you give us some insight on how one might be able to think about a book to be used on that level, and how do we even begin to start thinking about that? [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through these links.]

Azul: I always tell people it comes down to messaging. What is it that you’re saying that’s unique? Not original because a lot of people think, “Well, I have to think of something original.” If you get too original, people won’t know what you’re talking about. It’s hard to capture them. So, you’ve got to think: what’s unique? What’s my lens? What’s my view? Is there something that irks me in the world, something that I see in a fresh way that’s been there all along?

And then when you can captivate them on something simple like that, and you want to own that conversation, then you’re able to continually drive them to you as the answer. Simon Sinek comes to mind and Start With Why, being his book, the same thing that drives traffic back to his lead magnet and his site. It’s not that he was the first one to ask this question, start with why, he just owned it. That’s one thing you could do is like, “What do I want to own? What do I want to build my brand on? What do I want to build my capacity around so that I could be known for this in a long-lasting way?” [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through this link.]

If you can do that in a way that’s natural, that fits your personality, your uniqueness, your quality, even if you pivot in your business, will this still resonate with you? Do you still care about this topic enough? And then you’re able to think of multiple ways to build engagement: a quiz, a course. I know people who give a free download of x-number of chapters of their audiobook if they want to get a lead magnet, something that simple. Go to here, you get the first five chapters, or go here and get a free interview behind the scenes with the author about the process. Those kinds of things are really valuable because they’ve grown to trust you in the process of reading your book and they want more.

Pat: C'est vrai. That’s amazing. You are now somebody who a lot of my colleagues and friends and other thought leaders go to for help with writing books. What do you think the biggest challenges are for busy thought leaders when it comes to writing books? What are some of the big objections or big hardships that they’re having that you can share with us?

Azul: Number one, I don’t know if I have time. I don’t know if I have time to do this. That’s one of the biggest objections. I often tell people that our perception of writing books is a little bit off. We think of books as being this really big task, when really, writing a book is a small task. When I asked Chris Guillebeau this in 2013, he’s like, “Well, it’s just about writing a thousand words a day.” Just a word count a day. Five hundred words a day. It’s not about how hard you work or that you have to sit over a typewriter for days and lock yourself in a cabin. That’s what it really comes down to and that’s what I used to apply to writing my book is break it down into small, bite-sized pieces. I remember, even for you, as far as the objection of time, I asked you, “How long does it take you to write a blog post?” Because you thought, “You know what? I’ll speak the book. I’m a podcaster. I’ll speak the book,” but that didn’t really work for you. It just didn’t come out the way you wanted it, but thinking about it in small, bite-sized pieces and saying, “I can write a blog post in about an hour,” and then breaking down that process into smaller steps.

So teaching people, number one, that most people think they’re writing. They say, “I’m writing a book,” or, “I’m doing some writing.” What they really usually mean is, “I’m researching. I’m thinking. I’m looking at other people’s books. I’m reviewing things on Amazon.” They’re not really writing. I tell people, “Only say you’re writing when words leave your brain from your fingers onto some page, either written by hand or on a computer, that’s when you’re writing. Only count that as writing and don’t count thinking as writing,” so that you realize it doesn’t take as long as you think. That’s the number one objection. People usually say, “I don’t have time.” I tell people, “If you have twenty minutes a day, you can write a book in six months without a problem.” It’s just about understanding the basic principle.

Pat: A lot of people listening to this might recall my November challenge from 2018, NaNoWriMo, which is a big worldwide thing where people challenge themselves. It’s just this big worldwide movement that’s been around for years. NaNoWriMo stands for National Novel Writers Month. I had used that as my challenge and accountability for trying to write a thousand words per day. I didn’t always get a thousand words per day, but I did write every day, and on Instagram and on Twitter, I’d share a little spreadsheet that I added to every single day. Will It Fly? took me, overall, about eighteen to twenty-four months to finish, in terms of just the writing part of it, including scrapping the original manuscript and starting over again and that sort of stuff. le Superfans book took me forty-five days to get to my first draft and it was because I definitely took it into day-by-day chunks. I, yes, had a little bit of an advantage knowing that I’ve spoken about this topic before, so it was something that I knew a lot about. And it’s a little bit different presenting something and then writing a book about it, but it definitely did help me. But most of all, it was just chipping away at it, Azul, and it truly helped me.

Of course, I learned from the first go around to find the tool that worked best for me. Everybody, all my friends, were using Scrivener for their books, and I tried to use it as well, remember, with Will It Fly?, and it just was so overwhelming. You were like, “Pat, how do you write blog posts?” I was like, “Well, I write them in Google Docs.” And you were like, “Just write your book in Google Docs and write it as if you’re writing a blog post. Just one chapter per Google Doc.” That is when things started to finally happen. So, I did that with Superfans right from the get-go, and it was really helpful. So again, thank you for everything that you’ve done and taught me. Hopefully, people are getting inspiration and learning how they might be able to write their books in not-so-long-as-they-might-think time since writing is so . . . Time is one thing. What’s another big objection that thought leaders have when it comes to writing their books?

Azul: They’ll think, “How do I know it is the right idea? I have lots of ideas, I have lots of options, how do I find the right idea?” There’s multiple ways to do it. If you want to make your living as a writer, and you want to write multiple books, you’ve really got to think about the overall stamina you need to have to keep writing books in a certain genre. Our friend, Steve Scott, he writes in a particular niche and he stays there because it’s successful for him. He makes a significant amount of money every month on staying in niche. But if you want to write a book that helps you grow a brand, or launch a personal business in a certain way, and grow authority, people often get nervous. How do I pick the right idea?

I tell people, “Look, you have to think of this as that same thing: a conversation. What will you feel confident about talking with anybody if you sat down with them? What do you feel like you want to own in this conversation?” If you can think of it that simply, and think of, “Well, what makes me unique in this conversation?” Because you’re not the only one who has this niche or idea, but what will make you unique? Where can you stand out?

Oftentimes, people don’t notice their greatness because they live in their body; they live in their soul; they don’t see how great they are. They don’t even notice how great their biggest failures, and their lowest lows, and their highest highs have to do with who they are. But a lot of people, if they focus on some of those things and brought them into their message, they could really have a huge impact. My wonder, when I was writing the book to go to the One-Day Business Breakthrough, is who am I? What do I have to say? The truth was I had a lens of being a teacher, I had a lens of being in a place of observing lots of people and studying things in a way that maybe other people wouldn’t have. So I was able to use my thinking to my advantage and my perspective. I think that’s one thing. Realize that the way you message a book, finding that idea is important, but there’s no wrong choice; there’s just the choice you make. You’ve got to commit. You can’t be worried for too long.

Pat: So we’ve talked about some of the objections. Can you share some success stories from some of the authors that you’ve helped in terms of what their book has done for them? Obviously, with Will It Fly?, it’s turned into an internationally read book, and that’s been really amazing. It’s definitely led to more speaking opportunities. As a self-published book, it’s led to publishers and agents reaching out to me, which is just unbelievable. We’re still trying to figure out our future roadmap in terms of traditional versus self-publishing. We have some podcast episodes coming up that are going to be talking about that specifically.

Superfans, during the launch at least, is going to be self-published still. Again, you’ll see that in August. But speak to some of the cool things that have happened since some of these leaders have published their books beyond just, “Oh yeah, they made more money with a book.”

Azul: Yeah. I think about Jon Vroman because he’s just on top of my mind because he just sent me an email. He’s a speaker, he usually speaks in colleges, but he wanted to not travel so much on the road, and he runs a foundation called Front Row Factor and basically gives people with a life-threatening illness an opportunity—a lot like Make-A-Wish, but adults can do it too—to get an experience in the front row of their choice. He wanted to write a book called The Front Row Factor. He wanted to use it to start to build a business around not traveling, but teaching, and educating, and leading. So just codifying his message, and his journey, and the purpose of that book, and the stories that people have experienced this. That book has led to not only incredible sales, and communities, and getting more gigs outside of the college arena—I think he said somebody recently just read his book, loved it, and signed him up for a thirty-five thousand dollar keynote. That’s huge from his book because they liked his book. It really allowed him to leap into a place of like, he wants to spend more time with his family, commit to being a dad, and focus on starting more of that kind of business. That’s one example. [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through this link.]

I think others are that people have started to show up. There’s one particular author who—he came to me from somebody else, he basically wanted to write a memoir, which those are difficult. They’re difficult to sell, they’re difficult to change, so it’s got to be a personal journey. He said, essentially, in the email, “Here’s 178 pages.” And he goes, “Essentially, this was my suicide note, but I didn’t go through with it.” I was blown away that this man would send this to me, but he was messing up all of his life, he got into the Army, he got himself a little bit straight, but he was still struggling. He was trying to pass calculus for the third time when he’d only finished eighth grade math. His goal was, as he was writing the book and he was working with me to get it published, was to get to an Ivy League school. He goes, “That would be ultimate man. Some dropout, some guy that’s a mess can get out of this army and get somewhere.” That book alone, during the process, he got accepted to Cornell.

Pat: Sensationnel.

Azul: So just watching him commit to the ending of the book, which is, “What do I say? I’m not dead?” I’m like, “I don’t know. What do you want?” He’s like, “I want to go to Cornell.” That’s what he did. It’s called Mental Violation: Going from Rock Bottom to Ivy League. That book served him because he got what he was looking for. He got what he really wanted. And so if you look beyond even monetization, you could see it really taking you to a new place in life, and definitely, that’s one of the things that a book can do for you because it gives you clarity, it gives you a sense of focus in your business and your life. [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through this link.]

Pat: That’s amazing. Some amazing things have happened in your life since we last chatted or talked about you on the podcast, at least. I know that referencing the TEDx talk that you did, how many views does it have now, Azul?

Azul: Maybe 1.4 million views.

Pat: 1.4 million. We’ll link to that in the show notes, but tell us what that TEDx talk was, and as you said, it’s opened up a lot more opportunities for you. I’d love for you to talk a little bit about this upcoming book that you have, which is outside the realm of helping people write books, which you still do. Actually, you’re going even deeper into that. You and your partner, Steve, are creating workshops, and retreats for book writing. I’d love for you to share those things in a minute, but this TEDx talk, what was it about, and how does it tie into the book that you’re writing? When’s the book coming out?

Azul: Yeah. The book idea I had for a while, it’s called “What Makes a Good Teacher Great,” but I had prepared a proposal. Actually, right around the time when you were finishing your book, I was writing this book proposal because I met Dan Roam, who is the New York Times bestselling author of The Back of the Napkin. He has a couple New York Times bestselling books. And casually asked me, “Hey, what are you doing?” And I said, “I’m a teacher but I’m writing a book.” I just had an idea. I really wasn’t necessarily writing. It was writing in my head kind of thing. [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through this link.]

He said, “Well, what is it?” I said, “Well, it’s called What Makes a Good Teacher Great.” I said, “For twenty-four years, I’ve asked this question in inner-city LA, in urban schools in Texas, in elite schools abroad, and I’ve collected twenty-six thousand responses to this question in the last twenty-four years.” He says, “That’s amazing. That’s a bestselling book. You should talk to my agent,” who is also the agent of Austin Kleon, who wrote Steal Like an Artist. [Full Disclaimer: As an affiliate, I receive compensation if your purchase through this link.]

My heart stopped because I was looking for validation, but I wasn’t ready for that much validation. I think I froze. I think it was a blessing and a curse because I freaked out because I didn’t really think much of the idea, to be honest. So, I was telling people about this idea. I got a proposal and I sent it off to somebody who was helping me with the proposal, and he came back and said, “This is not very good. It’s not very interesting.” And my heart was broken. But he goes, “But these things, when you talk about these kids and what they say,” he goes, “that’s super interesting.” Because I was going on about education, what’s wrong, how it can change. He says, “That’s all good and well. But when you say what kids say to you and what you think of it, that’s valuable.”

That’s where the idea of this talk came from. I go, “Let me test this out.” I told this TEDx organizer of the TEDx of Santo Domingo in Dominican Republic that I had this idea, and Charlie Hoehn, who introduced me to him, and Charlie Hoehn is probably best known for being Tim Ferriss’s first employee. Basically, we had the introduction. He said, “Hey, Azul has a cool idea. Talk to him about his book. He’s already written a book but he’d be great.” So I pitched this idea just as I told you. He says, “Great, why don’t you come do the talk?”

So I did the talk, and prepared it, and the night before, Charlie was helping me with it, and he says, “I think you should change it. Rearrange it.” I rewrote it the night before. I barely really knew it very well. I don’t prepare a lot, but I really don’t usually prepare the night before.

Pat: Yeah, jeez!

Azul: I was nervous because one, it’s another country. It’s a big deal. But the message was there, what I wanted to say showed up about what kids really say, and the things that blew my mind about what kids think. The biggest message was we’re not listening to kids. If we just listen, we could change the face of education, one classroom at a time. That was really where the book came from. That was where the message on TEDx came from was that focus, that simple idea of what makes a good teacher great.

Pat: That’s amazing. When can we expect the book? Because I know we were talking about it years ago, as it was being developed, and you were looking for an illustrator and all this stuff, how far along is it? When am I going to see it?

Azul: August 22nd.

Pat: Hou la la! That’s pretty close to when my book comes out. It’ll be soon after.

Azul: Yeah. I’m excited and terrified at the same time, just like everyone who shares a book in the world. There’s no way getting around that, I think.

Pat: Oh dude, I’m super stoked for you. And really stoked for everybody who’s listening to this who has been inspired to start thinking about a book for their business, for their authority, for their life. Who has been reignited after, perhaps, trying to go down that route before. I’m just excited to see everything that everybody comes up with. I still think books are an amazing tool, and an amazing way to share a message and to put your foot on the ground. I think that’s another thing with these books that I’m really excited about is that it’s like part of building a business and building authority is to have a stance on something, to make decisions, and put your foot on the ground, and say certain things versus just trying to play in the middle and please everybody. Not to say that you are trying to write a book to stir up anything, but when you have specific goals, when you have specific ways that you teach, and specific beliefs, when it’s written in a book, it’s there for people to consume and they can choose whether or not they want to follow you or not.

As I talk about in my book, Will It Fly?, when you have that message, then people start to believe it and they start to see you as a leader; they’re going to become superfans and help you build your brand for you. You won’t have to work so hard to get new people into your brand when you serve that audience who follows you for you. It’s just really exciting to see and I’m excited to hear about the ripple effect of this episode, and your book, and my book, and everybody else’s book as well. That’s why we’re here and I just want to thank you again, Azul, for coming on. I’m sorry Steve couldn’t be here as well, but if people want to learn more from you and Steve and how you can help them with their book writing and where to even start, what would you recommend they get into right now?

Azul: Yeah. If they come to AuthorsWhoLead.com, they can learn more about us, about the book writing process, and figure out what message they should share with the world. I really want people to know that anyone can do it, really. Everyone should. I maybe go against a lot of other teachers of writing. I think everyone should write a book because they can, and they should. The teacher in me wouldn’t let anybody not put something out that’s worthy, but it also would not keep somebody from writing a book because they have something to say. I think it’s a way to connect. So, I really would love to hear more about the things that people want to share with the world.

Pat: Incroyable. Je vous remercie. You have a podcast as well that we could all check out, right?

Azul: Yeah. It’s called Born to Write. It’s where we share behind the scenes with authors and their messages from New York Times bestselling authors to self-published and first-time authors. They can hear what it’s like to go through the journey of getting a book on the page.

Pat: Impressionnant. So AuthorsWhoLead.com, and Born to Write on your podcast app right now. Azul, thank you so much for coming on. I appreciate you so, so much. You’re an amazing teacher, coach, and inspiration. I look forward to seeing you soon.

Azul: Same here. Thanks Pat.

Pat: D'accord. I hope you enjoyed that episode with Azul Terronez. You can find he and Steve’s podcast at Born To Write. Just look that up wherever podcasts are available to you. Also, AuthorsWhoLead.com. If you want all the links and the show notes and the resources mentioned in this episode, all you have to do is go to SmartPassiveIncome.com/Session379. One more time, that’s SmartPassiveIncome.com/Session379.

If you haven’t yet done so, please pre-order my upcoming book, Superfans. I’m promising you, it’s going to be incredibly helpful, you’re going to laugh, you’re going to have a good time, and you’re going to learn some stuff and implement some stuff right away, too. You’ll see that there’s exercises that you can actually implement as you are reading the book with you and your business, too, no matter how big or small it is. Aller à YourSuperfans.com, pre-order it before August 13th, and you can get the audiobook for free. If you’re listening to this after that date, obviously, I’d still love your support in checking out the book and all that good stuff, so thank you so much. YourSuperfans.com. And Team Flynn, you’re amazing. Thank you so much for the support. I hope you got a lot of value out of this episode. Until the next one, please hit souscrire if you haven’t already, and of course, Team Flynn for the win. Cheers.

Announcer: Thanks for listening to the Smart Passive Income Podcast at www.SmartPassiveIncome.com.

#écrire un livre en 24 heures
#comment ecrire un livre gratuitement
#écrire un livre logiciel