Je t’explique…

T’es arrivé là par hasard ?

Sans doute pas. T’as jeté un œil dubitatif sur une chronique du réseau socialisant… Je t’explique.

Je lis des romans noirs, mais pas que.

Si ces romans sont vraiment mauvais, et ça arrive parfois, je préfère ne pas les descendre, sauf à te dire pourquoi je n’ai pas aimé. Forcément, puisque ça n’engage que moi…

Pas envie de flinguer les ambulances, ou de foutre en l’air le travail du mec ou de la nana qui a pondu le bouquin, parce que pour certains, c’est du boulot. Et faire du mauvais, c’est aussi du travail. Des pages à écrire sur le clavier en se foutant de ce qui va en sortir, et surtout, en se foutant de ceux qui vont les lire.

Vraiment. Et c’est trop souvent.

En revanche, quand je prends une baffe, une vraie, je le dis.

C’est pas souvent, mais ça arrive plusieurs fois dans l’année.

Alors fais-toi plaisir et va fouiller sur ce blog.

T’as une fonction recherche, dans le menu, et en haut à droite.

C’est pratique…

Et puis t’as accès à des trucs un peu différents. Des entretiens avec des auteurs, basés sur un livre paru « Au diable vauvert » qui collecte des écrits de Bukowski sur l’écriture (c’est le titre).

Des extraits de lettres de Bukowski, tirés du même bouquin…

Des nouvelles, offertes, pour certaines, par des auteurs que j’aime bien.

Tu vois, des choses sympas et plutôt intéressantes.
T’as même un livre d’or si tu veux laisser un message et dire ce qui t’a accroché, ou décroché d’ailleurs.

Mais avant, juste avant, il faut que tu lises le texte de M’sieur Buk, en haut  à gauche, dans le menu…