Impurs – David Vann

 

Les 3 questions à David Vann :

1- Peut-on classer ton livre parmi les romans noirs. Pour quelles raisons?

Impurs n’est pas un roman policier, et il n’est pas non plus physiquement violent, comparé à d’autre romans de ce genre de littérature, mais la noirceur et la violence viennent de ces batailles psychologiques et émotionnelles entre la mère et le fils.

De plus, la santé de quelqu’un décline réellement à la fin, héhéhé. Donc il ne devrait peut-être pas décevoir les amateurs de littérature “noire”.

 

2- Quelle était ton intention en écrivant cette histoire, au départ ? De quoi voulais-tu nous parler ?

J’ai voulu écrire sur la colère provoquée par le sentiment que ma mère m’avait abandonné il y a quelques décennies, et j’ai également voulu écrire sur sa famille et notamment sur son père qui battait sa mère. J’ai aussi voulu parler de la vieille maison où elle a grandi et du verger de noyers . Écrire aussi sur le chalet de montagne où elle passait ses vacances d’été, car j’ai de nombreux souvenirs d’enfance dans ces endroits, et sur ces sentiments emplis d’étrangeté qui y sont liés.

J’ai aussi souhaité écrire sur ma profonde croyance un peu folle dans ce mouvement « New Age » des années 80.

Ce livre explique finalement comment la philosophie peut mener à la violence et à la brutalité.

 

3 – Pourquoi avoir choisi cet extrait en particulier ?

Je choisirais les pages d’ouverture de chacun de mes livres, parce que c’est ici que tout le travail d’approche est fait. Nous apprenons sur quoi nous concentrer, ce qui va être important, et quelles sont les difficultés auxquelles nous serons confrontés. Lire un autre extrait serait trop confus.

 

Rectification :

On a préféré vous offrir un extrait plus avant dans le roman.

Les premières pages sont trop dialoguées, et la lecture à voix haute s’en trouvait trop confuse.

Mais ça devrait vous plaire quand même…

 

La vidéo de la lecture « À voix haute, l’autre voie du roman noir », juste ici :

« À voix haute, l’autre voie du roman noir », lecture de « Impurs », de David Vann.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *